L’ado

Lundi mon ado m’a dit :
« Maman, attend ! »
Mardi mon ado m’a dit :
« tu m’lâches, maman ! »
On l’adule,
il s’adore,
c’est vers l’infini festin qu’il tend son corps.

Sans nul doute certains ados ont des idées induites.
Ah ! Ces ados, ils ont le don de l’inné en tête !
L’ado est hédoniste et noctambule la nuit.
C’est une des différentes facettes de ses facéties.

Credi mon ado m’a dit :
« M’man, je sais ! »
Jeudi mon ado m’a dit :
« M’man, je l’fais ! »
On l’adule,
Il s’adore,
C’est vers l’infini festin qu’il tend son corps

l’hédoniste esthète se tâte.
L’ado sait s’tâter.
Il est poignant sans être spartiate :
Il y met des gants,
de délicats élégants gants en daim.

Dredi mon ado m’a dit :
« M’man, tu m’soules ! »
Samedi mon ado m’a dit :
« Maman, j’ai les boules ! »
On l’adule,
il s’adore.
c’est vers l’infini festin qu’il tend son corps.

Au creux de sa main,
son éminence onane de-ci de là sa semence.
Il braille, il crie, il râle,
Il gesticule, il s’étale,
Son parfum après lui le suit.

Dimanche mon ado m’a dit :
« Dis m’man chérie,
dis m’man ! », mon ado m’a dit:
« Voilà mon amie !
Je l’adule !
Elle s’adore !
C’est vers l’infini festin
qu’elle tend son corps ! »

D’où l’idée induite que l’ado m’a dite :
si le charme de l’ado séduit,
qu’il soit un Dieu Andin, Indou ou d’Andalousie,
C’est que l’onaniste s’enduit
d’un doux nectar d’ambroisie
D’où son doux dard sort endurci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s